Écrit en prison en 1863 par Nikolaï Tchernychevski, « le penseur le plus authentique de son époque » selon Karl Marx, le roman Que faire ? a fait grand bruit dès sa publication.

Alors que le tsar Alexandre II et ses administrateurs croyaient avoir enterré définitivement Tchernychevski, il détourne la censure en publiant son roman. L'impact de cette parution a fait tomber à l'eau la rêverie de ses adversaires et a porté un coup fatal au charme mortifère de l'esthétique dominante de l'art, tout en apportant espoir et joie aux jeunes générations.

Par son écriture, Tchernychevski a prouvé d'une manière exemplaire que, même entravé par les pires conditions, il est possible de trouver les moyens d'agir et de se faire entendre, si l'on croit vraiment à la justesse de ses convictions. Son oeuvre a bouleversé la société russe du milieu du XIXe siècle et toute une génération nouvelle.

Que Faire ? propose de découvrir une nouvelle perspective de la vie. À partir du point de vue de la philosophie matérialiste et dialectique, sa lumière s'étend sur toute une diversité de domaines : scientifique, artistique, politique, social, psychologique, économique et historique. Il nous donne à voir et à penser un autre système social, d'ordre public et d'ordre privé, et nous démontre qu'une réelle révolution ne peut advenir que lorsque les rapports entre les hommes et les femmes seront débarrassés de tous les sophismes et axiomes qui perdurent de génération en génération et que les rapports humains seront basés sur l'égalité et la liberté. Pour mettre en œuvre cette révolution réelle, Que Faire ? nous offre les outils nécessaires du «comment faire.»

C'est pourquoi – non seulement à la publication à son époque, mais aussi par la suite dans d'autres pays, à chaque réédition, et aujourd'hui encore – ce roman ébranle et bouscule nos conventions, bouleverse notre regard sur le monde et sur nous-mêmes, et balaie tout effet d'apparence superficielle. Il propose une pensée à la portée de tous pour la transformation de la réalité sociale dans toutes ses dimensions, afin que nous puissions mener nos entreprises humaines de façon plus juste. C'est le point de départ d'une pensée révolutionnaire et humaniste, dont l'intérêt s'inscrit encore très logiquement à notre époque.

Exhumer et adapter ce roman pour en faire un film long métrage et un spectacle (alliant le théâtre, le cinéma et les arts plastiques) nommé l'Art Spectural, et appliquer ses valeurs au processus de création, telle est l'idée d'Ozan Tèa. Autour du projet Que faire ? se fédèrent des énergies et des profils très divers. Des personnes d'origine sociale, de nationalité, d'âge et de pensées hétéroclites ont convergé avec une même envie : faire entendre cette voix et l'enrichir de leurs différences.

Dans un monde où chacun tente d'exister en étant ce qu'on attend de lui, formaté à la rentabilité, nous pouvons vivre autrement et prendre les chemins de l'essence humaine. C'est à cela finalement qu'on aspire.